ROMANE - guitare
Enzo MUCCI - guitare
Gilles CHEVAUCHERIE - contrebasse
Jacques SCHNECK - piano
Michel SENAMAUD - batterie


TROMPETTES :

Guy BODET
Michel BONNET
Marcel BORNSTEIN
Alexis BOURGUIGNON


TROMBONES :
Patrick BACQUEVILLE
Jean-Pierre DUMONTIER (& arrangeur)
Pierre GUICQUERO


SAXOPHONES :
Marc RICHARD (alto sax + arrangeur et directeur musical)
Pierre Louis CAS (ténor sax)
Gérard MEISSONNIER (alto sax)
Nicolas MONTIER (ténor sax)




Fondé en 1997, "Paris Swing Orchestra" est devenu une institution reconnue nationalement et internationalement. Parmi les grands orchestres actuels de style
« Swing », faisant référence aux années 30-40, il est certainement à la fois le plus stylé, le plus original et le plus visuel.

Chaque sortie de disque du Paris Swing Orchestra constitue un événement dans le Jazz classique en France. Primés plusieurs fois par l’Académie du Jazz et le Hot club de France les disques « We Got Rhythm », « Live at The Méridien », « Swingin’Sidney Bechet », « Jouent Louis Armstrong » sont des incontournables des réalisations de jazz classique actuel.

Avec une rythmique incroyable, des parties vocales exceptionnelles (en trio, solos, scat), des solistes respectueux du style, mais inventifs, des arrangements à la fois fidèles et originaux, Le Paris Swing Orchestra incarne une formidable manifestation de la musique vivante qui swingue.

Depuis 20 ans Le Paris Swing Orchestra est présent sur les scènes des théâtres et festivals dédiés au jazz Swing, et présente ses différents programmes (Swing Era, Sidney Bechet , Louis Armstrong) avec un succès qui n’est jamais démenti.

L’association d’un tel orchestre avec Romane un soliste parmi les plus importants de la guitare Manouche est en soi un « scoop » car ce style de guitare a été rarement intégré dans un Big Band. En particulier le répertoire de la « Swing Era » joué avec un guitariste Manouche n’a jamais été réalisé.

Il s’agit de la fusion inédite de deux cultures musicales populaires ayant marqué la musique du XXème siècle.
La musicalité et la réactivité de Romane font merveille dans ce cadre et il en résulte une stimulation réciproque de l’orchestre, de ses solistes et du guitariste.